PROJET DE LA PROMO IG

Le numérique au service de la Justice

Cette année, toute la promo des étudiants de 4e année de la spécialité Informatique et gestion a mis ses compétences au service du Parquet de Montpellier. Objectif : développer un outil informatique pour faciliter les demandes de réquisitions de contrôles d’identité, adressées au Procureur de la République par la police nationale ou la gendarmerie.

Ces demandes de réquisitions, très encadrées juridiquement, se faisaient jusqu’à présent sous format papier. En modernisant la démarche, l’application prévoit de réduire les risques d’invalidité, avec notamment la géolocalisation, grâce à un outil intégré pour le tracé de zones géographiques parfaitement définies, mais aussi la sécurité et le suivi des données et des statistiques.

Très investis, les chefs de projet ont travaillé étroitement avec le Parquet, les policiers et les gendarmes. "Au départ, il a fallu assimiler le « jargon » des demandeurs. Une doctorante en droit nous a aidés à y voir plus clair, expliquent Clément Roig et Godefroi Roussel, chefs de projet. Ensuite, la promo a été divisée en sept équipes : communication, sécurité, interface, modélisation des besoins, base de données, cartographie, traitement des données."

Et l’équipe ne compte pas ses heures. "Cette méthode de travail est très enrichissante, car elle fédère 48 étudiants autour d’un même but : la satisfaction du client, poursuivent Clément et Godefroi. En tant que chefs de projet, il nous faut être à l’écoute de nos collègues et s’adapter à chacun, être polyvalents sur l’aspect technique pour pouvoir suivre les avancées de chaque équipe, et parvenir à motiver tout le groupe."

"Cette opération a débuté il y a un an avec un projet industriel, puis un contrat étudiant, précise Anne Laurent, responsable du département Informatique et gestion. L’objectif serait de pérenniser nos relations avec le Parquet et de finaliser cet outil dans le but qu’il soit opérationnel, voire déployé sur d’autres Parquets."

L’équipe a fait une première démonstration de l’application le 17 janvier dernier, dans une salle d’audience du Tribunal de Grande Instance de Montpellier, face au procureur de la République en personne et à des représentants des forces de l'ordre. Elle sera prochainement en phase de test chez l’ensemble des acteurs.

Contacter Godefroi Roussel ou Clément Roig