Start-up Dunetec

Ils vont dessaler l’eau de mer

La start-up Montpellier Engineering et le laboratoire LMGC ont obtenu un financement permettant à plusieurs élèves de POLYTECH (spécialités ENR, STE et MI) de travailler sur le développement d’une solution de dessalement d’eau de mer fondée sur un cycle d’évapo-condensation.

"Montpellier Engineering produit et commercialise des unités de dessalement d’eau de mer non polluantes et à un coût attractif grâce à l'utilisation de l'énergie solaire, rappellent E. Matéo et L. Trémel, fondateurs de la société Montpellier Engineering. Cette technologie brevetée, nommée Dunetec, permettra de produire de l'eau là où les solutions classiques ne sont pas rentables".
 
En 2013, un premier prototype a déjà été réalisé et testé sur le campus dans une salle du département STE. "La modélisation numérique du système d'évaporation a été en partie conçue ici, à POLYTECH, lors des projets et stages de plusieurs de nos élèves", précise Marc Héran, enseignant au département STE et chercheur au laboratoire IEMM. 
 
"L’implication commune des départements MI, STE et ENR a permis de maîtriser des aspects transdisciplinaires clés pour la suite des développements technologiques", souligne André Chrysochoos, responsable du département MI et chercheur au laboratoire LMGC.

Fin décembre, le projet a bénéficié du soutien financier du Labex NUMEV. Ce support va permettre de développer un outil expérimental d’analyse des cycles d’évapo-condensation visant à augmenter le rendement du dispositif. Cet outil servira de plate-forme de travail pour nos étudiants.