IUT de Montpellier

Champion de France de robotique 2011

Les étudiants du département Génie Electrique et Informatique Industrielle (GEII) ont remporté la coupe de France de robotique des IUT qui s’est déroulée du 26 au 28 mai Vierzon (Cher)

L’IUT de Montpellier Sète remet ses prix aux étudiants lauréats lors de la projection du film du concours le 22 juin à 12h (IUT de Montpellier amphi 1)

Qu’est-ce qu’un concours de robotique ?
Dans cette compétition amicale mais néanmoins acharnée, les étudiants doivent réaliser des robots à intelligence embarquée qui s’affrontent sur des parcours (vitesse, priorités, raccourcis, crevé de ballons, lancé de balles,…). Cette année le règlement marquait une évolution vers des robots plus complexes de type «éviteurs d’obstacles » afin de se rapprocher des recherches scientifiques et technologiques dans le domaine spatial (sondes mobiles sur planètes) ou des véhicules du futur (aide à la conduite, évitement automatique de piétons, etc …).
Plus d’une trentaine d’I.U.T. y participent, certains avec plusieurs robots : soit une quarantaine de compétiteurs en moyenne.
Le Département GEII de Montpellier : champion 2011
Un trophée de plus pour le département GEII de l’I.U.T. de Montpellier qui s’est distingué à presque toutes ses participations, (déjà champion de France en 2003).
Deux groupes d’étudiants présentaient cette année des robots réalisés en projets de fin d’études :
•    le premier « Montpellier+ » a été sacré Champion de France,
•    le second « Mario » a obtenu le prix du robot le plus fun pour son comportement  spectaculaire et tenace face à certains obstacles.


Un soutien pédagogique


Un des projets a été encadré au niveau des méthodes de travail par deux étudiants de l’école d’ingénieurs POLYTECH’ de Montpellier. Ainsi les futurs ingénieurs ont été placés dans une  situation réelle d’encadrement alors que les étudiants de l’I.U.T. ont été confrontés à leur future hiérarchie ou à l’envie de poursuite d’études.
Nul doute que suite à ce succès, l’expérience sera reconduite et généralisée en confortant  les complémentarités et les compétences croisées des diverses composantes de l’Université Montpellier 2.